Rechercher

A ma lointaine aïeule




Quand il aura été dans l’ombre de ta vie Le fruit épouvantable de l’ombre de ta vie Toute sa vie dans l’ombre et le silence défait De la part innommée de ta vie innommée Alors seulement, au bout du bout de toi-même A l’approche seulement d’une mort naturelle toute une vie niée Tu apprendras dans la douleur et dans les larmes qui ne conviennent pas à la fin d’une vie Dans la honte et le secret Car il faut tout traverser un jour Jusqu’aux pluies qui défont costumes et maquillages Les jours de grande fête ou d’enterrement Tu apprendras Seulement Où était la chance de ta vie véritable Et tu ne l’as pas vue de ton vivant Voici maintenant qu’elle meurt avec toi Toi qui meurs vraiment

  • w-facebook
  • w-youtube

2018 par Sarah HIrschmuller